Fonctionnement des robots de téléprésence

humanoides_beamLa téléprésence est un terme qui ne date pas d’hier. En effet, il indique la présence d’une personne qui se trouve dans un endroit différent de son interlocuteur. Il est à préciser que même si ces deux personnes se trouvent à distance, il existe tout de même une interaction en elles, ce qui leur permet de communiquer dans de bonnes conditions. Actuellement, il existe plusieurs dispositifs permettant de communiquer par ce moyen. Le robot de téléprésence en fait partie et il peut être utilisé dans différents domaines qu’ils soient professionnels ou privés. 
Le monde de la visioconférence continue de se développer. Pour communiquer à distance avec leurs employés, certaines entreprises utilisent déjà largement des outils de visio tels que Skype. En parallèle, de grandes améliorations ont été constatées grâce à l’invention des robots de téléprésence. Ces derniers offrent en effet à leurs utilisateurs une certaine proximité, grâce à leurs capteurs et à leurs systèmes de son perfectionnés, et ce même s’ils se trouvent sur des sites différents. Par ailleurs, les robots de téléprésence sont beaucoup plus mobiles, ils peuvent se déplacer et sont pilotables à distance. La communication non verbale est aussi facilitée par la possibilité de réaliser des gestes humains. Ces robots de téléprésence peuvent être utilisés dans différentes situations comme le télétravail, les formations à distance, l’évènementiel, dans le domaine de la santé et aussi dans la vie privée. Leur utilisation présente aussi des avantages considérables tels que le gain de temps et l’économie dans les coûts de trajets.

Fonctionnement des robots de téléprésence

Les robots de téléprésence sont, en général, équipés d’un écran avec des caméras haute définition et montés sur des roulettes. Ils peuvent être connectés via un ordinateur ou encore à travers un Smartphone ou une tablette. Pour se connecter, il suffit de télécharger un logiciel spécifique, d’y créer un compte et de l’activer. Après cela, on peut désormais piloter le robot par le biais des touches flèches du clavier de l’ordinateur, de la souris ou d’un trackpad.

 

Article réalisé par Romaine Klein


Fin de l'article