Bright lance la première plateforme de diffusion d’art numérique

numérique

L’art numérique diffusable partout

Bright est la première plateforme à exposer l’art numérique dans les entreprises et les espaces publics. La plateforme diffuse un catalogue de 500 oeuvres vidéo issues du travail de 100 artistes internationaux et des oeuvres de data-art, générées a partir des data de l’entreprise. Cette plateforme est la première à distribuer des oeuvres numériques pour par exemple : animer le hall des bureaux d’entreprise, susciter la créativité des clients d’un hôtel, faire découvrir de nouvelles esthétiques aux résidents d’un Campus… L’art numérique permet de digitaliser les espaces de manière esthétique, dynamique, et connectée. Les espaces de vie deviennent de véritables lieux de découverte, d’expérimentation et d’ouverture.

Des oeuvres vidéo et des oeuvres de “data-art”

Des fonctionnalités permettent de personnaliser les flux d’oeuvres vidéo :

– Vidéo : Bright propose à ses clients d’exposer des collections d’oeuvres vidéo personnalisées en fonction de leur aménagement d’espace, de leur scénographie ou de la direction artistique de leur espace ou marque. 

– Data-art : Bright propose également sur sa plateforme des oeuvres “génératives” basées sur les data d’un espace ou des oeuvres interactives basées sur une ou plusieurs interactions entre l’oeuvre et son spectateur.

Une installation et une diffusion simple 

Pour les établissements disposant déjà d’écrans, Bright se connecte simplement à leur système d’affichage et y diffuse des collections personnalisées d’oeuvres numériques. Pour les établissements ne disposant pas de système d’affichage, Bright peut installer le système avec son réseau de partenaire assurant l’installation, la maintenance et le support technique. Et grâce à sa nouvelle application Android, la plateforme de Bright diffuse l’art vidéo sur tous les écrans équipés du système d’exploitation Android. Son outil d’embedding permet par ailleurs d’intégrer ces oeuvres directement sur tous les outils digitaux d’une marque (site internet / intranet, app etc.)

Un modèle économique innovant pour l’art 

Les œuvres numériques sont diffusées selon un modèle économique unique et vertueux : Bright propose des abonnements mensuels à sa plateforme puis reverse 50% des revenus aux artistes, au prorata du nombre de fois où leur œuvre a été jouée. Pour Abdel Bounane, Président et co-fondateur de Bright : “l’art numérique est l’art du 21ème siècle. Il permet de susciter l’étonnement, la curiosité et l’imaginaire des visiteurs d’un espace. Pour la première fois, une plateforme diffuse des oeuvres numériques de façon simple, tout en partageant des revenus avec les artistes.”

De nombreux espaces en cours et à venir 

Bright a déjà créé des collections d’art numérique pour les agences cathédrales de LCL, aux sièges historiques à Paris et à Lyon, les espaces d’exposition du Studio 13-16 au Centre Pompidou, le lobby des Hôtels du Roy, les écrans géants de la Promenade Sainte Catherine à Bordeaux et bientôt sur les écrans de 100 abribus parisiens de JCDecaux.  Pour LCL, la création d’une collection d’art numérique “LCL Creative Channel” diffusée en continu sur 3 écrans géants dans le forum du «19LCL», au siège historique de Paris, boulevard des Italiens a dynamisé le lieu et offert une nouvelle expérience aux visiteurs et collaborateurs du site.  Pour le Studio 13/16 du Centre Pompidou, Bright sélectionne chaque trimestre des oeuvres d’art vidéo autour de thèmes différents chaque mois : le voyage, la rêverie, la performance…

Pour le Campus ECLA qui ouvrira en 2017 sur le plateau de Saclay, Bright va produire une oeuvre numérique basée sur la consommation énergétique des étudiants, afin de les sensibiliser à une consommation éco-durable. 


Fin de l'article