85 % des Directeurs Marketing ne réconcilient pas données online et données offline

données online et données offlineAujourd’hui, 85 % des Directeurs Marketing disent être dans l’incapacité de réconcilier les données on et offline.

Selon le rapport CMO réalisé par Conversant, acteur du marketing digital personnalisé, cet état des lieux s’aggrave sachant que seulement 16 % des des annonceurs déclarent être « très confiants » quant à leur faculté d’identifier une même personne sur plusieurs devices, prenant ainsi le risque d’altérer leurs relations avec leurs consommateurs.

“Les marques aiment mettre en avant qu’elles déploient des stratégies de marketing personnalisé, mais en réalité, très peu le font de la bonne manière », déclare Redouane Bellani, Country Manager de Conversant. « Dans les faits, la grande majorité des Directeurs Marketing ne sont pas en mesure de savoir précisément s’ils parlent au même consommateur on et offline, ou encore de relier un individu à l’ensemble de ses devices (smartphone, ordinateur portable, etc…). Par conséquent, le risque est d’irriter le consommateur en lui servant des messages non pertinents, mais c’est également faire de mauvais investissements marketing. En effet, il est malheureusement trop facile de promouvoir un produit que le consommateur a déjà acheté ».

61 % des Directeurs Marketing souhaitent construire une solide relation client

Selon le rapport Conversant, 61 % des Directeurs Marketing interrogés souhaitent construire une solide relation client avec chacun de leurs consommateurs. Or, la plupart n’investissent pas dans une technologie leur permettant une identification à un niveau individuel. En outre, seuls 15 % parviennent à identifier et reconnaitre leurs consommateurs. Beaucoup ne portent pas d’importance aux étapes-clés visant à corriger cette lacune afin de pouvoir construire une véritable relation client.

Les données online, offline et multi-devices

« Le principal défi d’une stratégie de marketing personnalisé à grande échelle est de collecter les données clients et de savoir correctement les mesurer », poursuit Redouane Bellani. « Afin d’identifier avec précision et reconnaitre leurs clients à un niveau individuel, les marques doivent analyser les comportements d’achat de leurs consommateurs, c’est-à-dire les données on, offline et multi-devices ».

Parmi le groupe de Directeurs Markekting interrogés, presque deux-tiers d’entre eux (65 %) ont admis ne pas réconcilier les ventes online avec les ventes offline, et moins d’un quart (24 %) exploitent l’activité client en temps-réel pour ajuster leur marketing digital, comptant plutôt sur l’envoi de messages uniques sans lien entre eux. De même, un tiers des marketeurs (34 %) continue de mesurer l’impact sur les différents canaux en fonction d’une méthode de mesure basée sur les clics.

Redouane Bellani conclut : « avec 8 % du commerce Retail qui se réalise en ligne, il devient primordial de comprendre ce qui se déroule dans les coulisses de l’offline. Les données sont un atout vital, mais encore faut-il les utiliser correctement. Il peut être tentant de s’appuyer sur des métriques basiques, tels que les clics, mais ceux-ci ne peuvent évaluer précisément le ROI et ainsi justifier les investissements marketing. Et si vous ne pouvez ni identifier vos consommateurs, ni le potentiel de croissance de chiffre d’affaires, alors il va sans dire que vous êtes dans l’incapacité de savoir avec qui vous converser réellement, et dans quelle mesure ces échanges influencent vos performances ».


Fin de l'article