4 tendances IT, en 2018 : machine learning, IA, Edge computing et Dark Web

machine learningPour la majeure partie de la communauté informatique, l’année 2017 n’a pas été marquée par des avancées notables. Alors que de réelles innovations, tant au niveau du Cloud computing que de l’IoT, ont été enregistrées en 2016, 2017 a davantage été axé sur la mise en œuvre de ces technologies et la transformation de l’innovation en applications fonctionnelles.

Tandis que 2017 touche à sa fin, les DSI et responsables informatiques se préparent à une nouvelle année d’innovations qu’il faudra gérer et installer à faibles coûts et, surtout, de manière sécurisée. Mais quelles sont les plus grandes innovations qui façonneront le rôle des professionnels IT en 2018 ? Voici quatre prédictions 2018 de professionnels informatiques et dirigeants d’entreprises High Tech, outre-manche :

Des communications basées sur l’apprentissage automatique (« machine learning »)

Par Bradlee Allen, Responsable Marketing Produits pour la zone EMEA, Fuze

« Dans le secteur des télécommunications, l’année 2017 s’est fortement concentré sur l’adoption du Cloud. Employeurs et employés espèrent à présent pouvoir communiquer d’un simple clic via un navigateur, notamment grâce aux avancées du Cloud. Un grand nombre de DSI et d’équipes IT n’a toujours pas achevé la transition vers le Cloud1. Or, ces experts sont en quête de nouveaux moyens d’optimiser les communications, en 2018. L’une des façons d’y parvenir passe par l’alliance du Big Data et de l’apprentissage automatique. Chaque jour, des milliers de téraoctets de données transitent par des platesformes de communications unifiées. Ces données fournissent une source pratiquement inépuisable d’informations riches en enseignements sur les préférences des utilisateurs en matière de communication – du lancement d’une visioconférence avec la webcam éteinte à des notions plus complexes comme le langage corporel des utilisateurs lors des appels vidéo. En adoptant les technologies d’apprentissage automatique, les entreprises de télécommunications pourront analyser ces informations de manière anonyme et identifier des schémas comportementaux uniques ; ce qui permettra d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur globale. Selon moi, la combinaison du Big Data et de l’apprentissage automatique sera le moteur de certaines des plus grandes avancées dans le domaine des télécommunications, en 2018. »

Les entreprises commenceront à récolter les fruits de « l’IA »

Par Heather Richards, P-DG, Transversal

« L’effet de mode de l’intelligence artificielle (IA) finira par s’essouffler. De nombreux projets ont uniquement été mis en œuvre pour suivre la tendance dans un contexte de course à l’IA. En 2018, les cadres dirigeants exigeront un retour sur investissement plus tangible. Les plus grands gagnants seront ceux avec des projets dans lesquels l’intelligence artificielle facilite la récupération ou la recherche d’informations, ainsi que le traitement des données. Parmi les principaux débouchés industriels figurent les applications de support client nécessitant un accès plus rapide et simple aux informations, aussi bien pour les clients que pour les équipes commerciales et supports qui interagissent avec eux. Loin des robots et des chatbots, ces applications rapprocheront l’intelligence artificielle de son objectif premier, à savoir, automatiser l’extraction des données et des connaissances, en 2018. »

« L’Edge computing », en complément du Cloud

Par Neil Bramley, Directeur des Solutions Clients B2B, Toshiba Europe du Nord

« Face à la prolifération des données qui découlera de l’essor de l’IoT et de l’avènement de la 5G en 2018, « l’Edge computing » jouera un rôle encore plus vital. Déterminer quelles informations transférer vers le Cloud permet aux entreprises qui gèrent de grands volumes de données de gagner du temps : le Cloud les déleste des tâches les plus lourdes, tandis que la technologie de l’Edge computing leur garantit une plus grande mobilité et un traitement en temps réel. Elles bénéficient ainsi d’une efficacité accrue aux deux extrémités de la chaîne informatique. Les dispositifs portatifs, tels que les lunettes intelligentes, fonctionneront en parfaite harmonie avec l’Edge computing et rationaliseront les processus des entreprises au sein d’environnements encore plus distants et mobiles. Le NHS – le système de santé publique du Royaume-Uni – utilise un large éventail de terminaux, comme des lunettes intelligentes, pour accéder à des données stockées en local. Cela permet aux professionnels de santé de recueillir et d’analyser les informations des patients en temps réel, tout en interagissant avec ces derniers. Résultat : une nette augmentation de l’efficacité des professionnels de santé lors des consultations et la possibilité de transférer des volumes supérieurs de données vers le Cloud pour un diagnostic plus poussé. »

Dark Web, de nouvelles menaces en perspective pour les DSI

Par Patrick Martin, Analyste en Cybersécurité, RepKnight

« Le Dark Web représentera l’une des plus grandes menaces pour les DSI, en 2018. Le Dark Web est un marché en pleine expansion qui permet à ses utilisateurs de vendre des données professionnelles volées : des informations de carte de crédit d’entreprise, des pièces d’identité, ainsi que des informations d’identification d’employés disposant d’un accès privilégié à des informations sensibles avec un niveau d’anonymat et de protection. Un tiers du Dark Web est déjà dédié à la vente de données d’entreprise volées. Les deux autres tiers concernent la vente d’armes à feu, de stupéfiants et autres produits illicites. Les entreprises doivent être en mesure de détecter la vente de leurs données sur le Dark Web si elles se soucient un tant soit peu de la sécurité des informations, du règlement RGPD, de leur personnel et de leurs clients. En 2017, un certain nombre de cyber-violations de sécurité a entraîné la vente de donnée sur le Dark Web, comme cela a été le cas lors du piratage de comptes de célébrités sur Instagram. En 2018, ce problème devrait s’amplifier, et davantage d’attaques très médiatisées viendront probablement alimenter les activités sur le Dark Web. »

Concernant l’informatique d’entreprise, ces innovations et défis représentent uniquement la partie visible de l’iceberg. 2018 devrait voir l’arrivée d’une multitude de nouvelles technologies avancées qui compléteront et optimiseront les environnements de travail et l’expérience des salariés. À mesure que ces avancées s’imposeront dans l’entreprise, il reviendra aux DSI et aux responsables informatiques de gérer ce changement et d’encourager les progrès technologiques, sans perturber le flux de travail.


Fin de l'article